Organiser sa veille sur internet

Ce MindMap découvert sur ce tweet est une mine d’informations sur la veille et les outils disponibles gratuitement sur internet. 4 points sont abordés:

  • Qu’est-ce que la veille? On y trouve entre autres un lien vers un article des plus intéressants à lire et un outil présentant l’information de Wikipédia sous forme de MindMap: “WikiMindMap“.
  • Comment organiser sa veille? Avec une panoplie d’outils proposés.
  • Diffuser les résultats de sa veille.
  • Sources à consulter / comptes à suivre.

Deux constats: l’information présentée est riche et couvre bien le sujet. J’ai été également surpris par l’organisation de l’information en MindMap: une bonne manière de classer l’information. On y passerait des heures sans ressentir le poids de la masse d’informations. Une leçon de rangement!

Tags: , , , ,

Les bases de la veille sur Internet

Bonne synthèse de Jean-François Ruiz sur l’activité “veille”. Comme il le dit bien, Le bloggueur avant d’être producteur d’informations est, en général, un gros consommateur. Ses lectures lui servent de sources à ses articles, d’influences à ses réflexions, de catalyseurs de son imagination.

Les points abordés:

  • la veille active
  • la veille passive
  • les sources à surveiller
  • les outils de veille
Tags: ,

Voir les actualités en temps réel sur une carte

Outils de veille pointe une carte qui informe en temps réel:

Conçu par un étudiant, cette carte interactive permet de voir les actualités en temps réel. C’est impressionnant, et surtout à mon avis, adaptable pour en faire un beau produit de veille (bien sur, on imagine que l’alimentation des données suivent).

Source

Tags: , , , , ,

Importance de la veille pour la recherche en éducation

Quelques bribes à conserver au sujet de la veille en tant qu’outil méthodologique indispensable, notamment pour la recherche en éducation. L’article (référence: (2006). Educateur, n° spécial, “La recherche en éducation”, 33-34) est proposé à la lecture par Jean Paul Pinte.

Cette évolution fait que nous devons aujourd’hui nous repérer dans une véritable jungle informationnelle, qui se traduit par une croissance exponentielle du volume des données publiées électroniquement. Tout le défi consiste donc à collecter la bonne information au bon moment, ce d’autant plus qu’il s’agit d’informations souvent pertinentes, mais dont la durée de vie s’avère généralement aléatoire.
Pour y répondre, la recherche d’informations au petit bonheur, au hasard d’un article ou d’une rencontre, a fait place à la veille documentaire périodique et systématique. La veille ne s’inscrit donc pas dans une logique d’accumulation des informations, mais est centrée sur les besoins des destinataires finaux. Elle ne peut pas être uniquement une affaire technologique, elle est aussi une affaire «humaine» produisant des connaissances, les mettant en perspective, les conservant et les partageant.

Source

les entreprises et les organisations publiques doivent être capables de détecter et de comprendre les événements pouvant avoir un impact sur leurs activités. Cela les oblige à considérer l’information
comme une valeur, une ressource à part entière.

Source

L’éducation et ses acteurs auraient également tout à gagner de mener des activités de veille novatrices et efficaces. En effet, les ressources didactiques, les pratiques pédagogiques, les contenus de cours abondent sur Internet et croissent rapidement et au fur et à mesure qu’apparaissent de nouveaux sites éducatifs.

Source

Dans le domaine de la recherche en éducation, la veille peut apporter des réponses aux chercheurs pour éviter la duplication des efforts de recherche, favoriser les partenariats, participer à la création de réseaux scientifiques et professionnels, créer et développer les outils nécessaires à la communication entre chercheurs ou encore valoriser les connaissances scientifiques.

Source

(…) elle apporte également à l’interne un savoir-faire méthodologique et humain qui touche au coeur même des organisations. En effet, les interactions qui existent entre veille et knowledge management soulignent les hésitations liées au partage de l’information et, par conséquent, la nécessité d’instaurer entre les différents acteurs de l’éducation une véritable culture de l’information (coopération/collaboration).

Source

Tags: , , ,

Veille: Zaptxt surveille des mots-clés dans un fil RSS

Relevé sur Outils Froids, Zaptxt permet de surveiller des mots-clés dans un fil RSS. Un peu à la manière des watchlist de Technorati (lire mon billet à ce sujet) sauf qu’on peut délimiter le champ de recherche en spécifiant les fils RSS qui nous intéressent.

Les alertes sont reçues par email, SMS ou IM (Jabber et Gtalk). C’est donc du direct de chez direct. Bon outil pour filtrer certains fils RSS très fournis ou pour être le premier sur le coup pour un achat ;). Personnellement, j’aurais bien aimé pouvoir recevoir tout cela par fil RSS.

Tags: , ,

URL: Talk Digger vous dit qui parle d'une URL

On avait pris l’habitude d’utiliser le moteur de recherche Technorati pour savoir qui parle d’une URL quelconque? Mais bien d’autres moteurs existent (notamment Googleblog) et il serait trop long de tous les faire pour étancher sa soif de connaissances…

C’est là qu’entre en scène Talk Digger, un petit outil des plus sympas.

It is simple. You have in hand the URL of a piece of news of the BBC, a blog post, a product page, or any other web page, and you want to know who is talking about it, you want to know what people have to say about it. You copy that URL, paste it in the Talk Digger search box and press Dig it!

Talk Digger will then return results from various search engines. All the results returned contain a link to the URL. This is what we call a conversation: a multitude of people, all over the Internet, linking to a specific URL. The following schema describe what a conversation found by Talk Digger is.

Source

Actuellement, Talk Digger lance ses recherches dans les moteurs suivants:

  • technorati
  • googleblog
  • bloglines
  • blogdigger
  • msnsearch
  • google
  • yahoo
  • digg

On s’y attendait ;), la possibilité de générer un fil RSS pour une recherche est proposée ainsi qu’un bookmarklet du plus bel effet!

Source: Kesako? > Talk Digger

Tags: ,

RSS: les watchlists de Technorati

Vous aimeriez savoir qui parle de vous sur son blog? Facile, il suffit d’utiliser le moteur de recherche Technorati. Mais là où ça devient fort, c’est la possibilité de sauvegarder une telle recherche et d’être informé par la suite en s’inscrivant à un fil RSS. C’est ce que Technorati nomme les “watchlists“.

Pour essayer ce service, il suffit de se rendre sur le site de Technorati et de s’inscrire. Quelques secondes après, il suffit de cliquer sur le menu “Member Tools” en haut à gauche (une fois loggué) et d’enregistrer une “watchlist”.

Les usages à part l’envie très égocentrique de savoir qui vous cite?

  • vous avez un thème de prédilection (par exemple la reproduction des phasmes), ou un sujet de recherche, ou un appareil de photographie par exemple
  • vous aimeriez surveiller un concurrent et savoir ce qu’on dit de lui ou sur lui
  • etc., etc.

On me rétorquera que Google ça sert à ça et qu’il suffit de taper ce genre de mots-clés et de consulter les résultats de recherche. Certes, mais la grande différence est que Technorati recherche dans les blogs, et donc dans du contenu qui est daté précisément. Ainsi, il est possible de recevoir les résultats de recherche classé par ordre déchronologique. Google lui les classe par pertinence.

Pour résumer, si je cherche des infos sur l’appareil de photographie numérique “APNZX8″ (cherchez pas, ça n’existe pas), je peux:

  • utiliser Google pour en apprendre plus du point de vue technique, lire des commentaires ou rechercher le meilleur prix
  • ou alors, utiliser les watchlists de Technorati pour savoir minute après minute (et de manière totalement automatique puisque je suis abonné à un fil RSS) ce que d’autres personne en disent

Pas mal non? ;)

Tags: , ,