Les textbooks et le elearning réinventés par Apple

Oui le titre est pompeux, oui ça sent la révolution, oui je suis pas objectif, mais si vous prenez le temps de regarder cette vidéo et que vous avez bossé dans le domaine du elearning, c’est un sacré coup de massue! Sont forts forts forts chez Apple.

Apple Special Event, 19 janvier 2012

En très bref, la vidéo montre la nouvelle version des textbooks proposés pour l’iPad. Des livres enrichis d’images, vidéos, 3D, quizz, tests, et bien d’autres surprises. Une vision du livre en mode final enrichi ou alors en mode pur texte. Tout cela avec les doigts bien entendu. Pour préparer ces livres, une app simple à utiliser et pour finir en beauté une possibilité d’utiliser iTunesU pour publier l’ensemble de la structure de ses cours: cours complet avec images, vidéos, app, textbooks, communication type forum, tâches à faire, suivi du travail effectué, … Moodle n’a qu’à bien se tenir ou plutôt aller se remettre sacrément en question!

Bref, un coup de massue qui fait du bien. Cela faisait des mois qu’une vidéo ne m’avait enchanté à ce point!

Tags: , , , , , ,

Des grands Kindle pour étudiants

C’est en tout cas ce que pense Pisani sur son blog.

Précisions sur le Kindle DX – Transnets – Blog LeMonde.fr:

“Mais le lancement doit se faire dans à l’université Case Western Reserve de Cleveland ce mercredi et le Kindle DX semble tout aussi conçu pour les manuels scolaires et universitaires que pour les périodiques.

La taille de l’écran (qui permet aux journaux d’envisager de la pub) permet notamment de publier les graphiques et les tableaux dont sont remplis les livres scientifiques.”

Bonne remarque dans un commentaire:

“Je reste aussi dubitatif que pour le kindle 1… mais il avait l’avantage d’être petit.. quelle différence entre ce machin tristounet et un ordinateur portable, plus ergonomique pour la saisie, ou un tablet ?
Deux avantages seulement, la qualité de l’encre, la prise en main. Mais l’écran classique permet de faire se côtoyer deux pages… comme un livre…

Sachant qu’en France on équipe désormais les collégiens avec des portables personnels, j’imagine mal qu’on leur paye en plus un lecteur aux fonctions si limitées.”

Tags: , , , , ,

Les défauts de la liseuse

Une liseuse? Tout simplement un périphérique de lecture. Ses défauts, selon Christian Fauré qui en a testé une et nous livre des remarques très intéressantes:

1) c’est pour de la lecture linéaire:

il faut donc faire une croix sur tous les va-et-vient de la lecture:

  • regarder rapidement quelques pages plus loin;
  • feuilleter ;
  • aller jeter un oeil au sommaire;

2) c’est pour de la lecture passive:

(…) absence de possibilités d’annotation, de soulignage et d’écriture au sens général (…) ce qui laisse peu de place à des pratiques de travail autour de la lecture

3) en conclusion:

Je ne suis pas pour autant sceptique quant à l’avenir de ces périphériques de lecture, car je suis persuadé qu’il y a un marché pour autant de périphériques qu’il y a de pratiques de lecture : d’ici quelques années j’aurai certainement plusieurs de ces appareils, un pour les lectures au coin du feu, comme le Sony actuel, un pour les lectures de travail, et puis certainement d’autres comme le Kindle d’Amazon pour avoir accès à des contenus ou à des fonctionnalités propriétaires.

J’en ai en tout cas eu encore aucune dans les mains, et vous? Vous en pensez quoi?

Tags: , , , ,

Comment lire un livre en fermant les yeux?

Facile, il suffit de s’inscrire sur Podiobooks.com et de composer son fil RSS de… livres. Eh oui, les livres sont proposés sous la forme de podcasts.

Podiobooks is a term coined by Evo Terra of The Dragon Page and Slice of Scifi to describe serialized audio books which are made available in podcast format. Subscribers to the podcast feed for each book will receive a new chapter each and every week. Some listeners keep it on their computers, some transfer the book to CD, but most (hopefully) transfer the file on to their mp3 player so they can listen no matter where they are.

All the books you’ll find on podiobooks.com are provided by the authors to you for free.

Source

J’y vois une bonne manière d’apprendre l’anglais, non?

Via Dumb Little Man – Tips for Life

Tags: , , , , , ,

Le comble du geek: imprimer son blog

Vive le papier ou la gloire éternelle!

[Blogprinting] propose aux utilisateurs de MovableType, TypePad, WordPress et Blogger de créer un livre à partir de leur blog et de générer des revenus en vendant l’ouvrage.
Il s’agit en fait de faire imprimer de parfaites copies de votre blog afin de les vendre aux lecteurs intéressés.

Si vous souhaitez simplement faire un test ou simplement faire une sauvegarde papier de votre blog, utilisez le lien “Quick print”. Cela vous permettra de générer rapidement une impression de votre blog, après avoir configurer : la période à prendre en compte, la couverture, le nombre de billets pas page …

Source

D’après les commentaires, il y aurait des problèmes d’encodage pour les accents. A tester…

Tags: , , , ,

Google Scholar fait ami-ami avec RERO

Google Scholar est un moteur de recherche permettant de trouver son bonheur dans les livres, publications et autres textes scientifiques.

Google scholar est un outil assez époustouflant. Si on cherche des ressources dans un domaine “académique” quel qu’il soit, surtout anglophone mais pas seulement, il ne nous déçoit pas et fournit la même profusion de ressources que Google tout court.

Il fait un pas de plus dans la classification des ressources, en différenciant les références d’articles (citations), les articles en pdf, les livres.

Il fait un pas de plus dans la description bibliographique, en donnant dès le premier écran, le titre mais aussi l’auteur, la date, la source, les différentes versions.

Il fait un pas de plus dans la mise en contexte, en donnant le nombre de citations connues pour chaque référence, et en permettant d’afficher ces citations avec leurs propres citations.

Il fait un pas de plus dans la localisation, en proposant, pour les livres, de les trouver dans une bibliothèque, voire dans votre bibliothèque s’il identifie d’où vous vous connectez.

Source

Pourquoi le titre de ce billet mentionne-t-il donc RERO? Pour ceux qui ne le savent pas encore, RERO est le réseau romand des bliothèques. Il est maintenant possible, moyennant un petit passage dans les préférences de Google Scholar, de passer directement de la notice Google Scholar à celle de RERO. Quelques captures d’écran et une explication détaillée sur micromus (explications de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Fribourg).

Tags: , , , , , ,