Faut-il supprimer son compte FriendFeed vu que Facebook vient de le manger?

Tout ce qu’on donne à manger à Facebook ne nous appartient plus, ça on le savait. Mais ceux qui comme moi donnent utilisent Frienfeed pour rassembler toute leur présence numérique vont être confrontés à un dilemme puisque toutes ces infos appartiendront dorénavant à Facebook… Faut qu’on se cotise…

Avec le motto de Facebook “All your content belong to us”, je vais effacer mon compte Friendfeed.

Source: Facebook rachète FriendFeed – technotes.

Si jamais: https://friendfeed.com/account/delete

Tags: ,

Savoir si l'on parle d'une page web

Bon service et très simple à mettre en oeuvre.

OF – Convotrack, permet de voir tout ce qui se dit d’une page web dans les réseaux sociaux:

“Mettons que vous soyez sur la page d’un article intéressant et que vous souhaitiez savoir s’il a été relayé ou commenté sur Twitter ou Friendfeed (mais aussi Digg et Reddit). Comment faire sinon interroger chacun de ces services un à un?
Convotrack a eu la bonne idée de vous simplifier la tâche en agrégeant pour vous ces données et en vous permettant de les afficher d’un simple clic. Il vous suffit pour cela d’installer le bookmarklet proposé ici dans votre navigateur et le tour est joué.”

Tags: , , ,

Friendfeed lance enfin ses widgets

Ceux qui suivent ce blog s’en souviennent, intégrer son activité Friendfeed sur une page web externe n’était pas chose aisée… bon, le lien vers la page /embed de son compte n’est toujours pas apparu à mes yeux, mais au moins cette page s’est étoffée: http://friendfeed.com/embed. Info trouvée sur Education 2.0 – Learning 2.0 Tools.

On y trouve une série de widgets qui commencent à devenir intéressants et que l’on intégrera avec plaisir sur ses pages. Une nouveauté: la possibilité de définir la largeur du widget principal, le feed widget mais le texte des commentaires passent à la trappe en fin de ligne (l’avantage par rapport à la première version est que les commentaires “longs” ne vont plus élargir le widget…).

Ce feed widget permet d’ailleurs de ne sélectionner qu’un seul des services inscrits dans Friendfeed. Ce qui permet en fait de “détourner” Friendfeed pour obtenir un widget permettant de faire figurer sur un autre site le contenu d’un fil RSS. Pas mal…

Un petit exemple avec le FriendFeed Badge:

Tags: , ,

Y a pas que les blogs!

Certains se demandent pourquoi j’aime Friendfeed? Tout simplement parce que ma communication web est sortie du cadre de mon blog depuis bien longtemps: je publie bien plus de ressources sur del.icio.us que sur mon blog, je twitte, je publie des photos, je commente, etc. etc.

Donc suivre un blog et lui donner toute l’importance est dépassé, et c’est mieux comme ça. Comme dans la vie courante non? On parle, on chuchotte, on crie, on envoie un SMS, un fax, une lettre, bref on utilise ce qu’on estime être le plus adapté à un moment précis pour ce qu’on veut dire ou transmettre. Et si vous pensez que ça devient de plus en plus compliqué, au contraire, ça devient de plus en plus intelligent et efficace! Car au lieu de passer 3 minutes à écrire un billet sur son blog pour dire qu’on a trouvé un article sympa, on le bookmarque en 1 clic sur del.icio.us et si on veut dire qu’on suit la conférence de Paul, pourquoi ne pas le twitter, ça prend une seconde et on recevra rapidement des réponses.

D’où Friendfeed qui permet de rassembler tous ces différents canaux pour n’en faire qu’un seul. Pas mal non? Regardez ce que ça donne! J’en ai déjà parlé sur ce blog mais là, en lisant ce paragraphe sur groupeReflect, j’ai eu envie d’en remettre une couche.

Ils ont été l’avant-garde du web 2, mais le fait est que depuis maintenant bientôt deux ans, les blogs forment un écosystème assez stable, en fait depuis que l’on a vu un plafonnement du nombre de billets. La conversation a quitté la blogosphère, titrait InternetActu il y a quelques mois, actant le fait que les discussions ont maintenant lieu dans pleins d’autres endroits, notamment Twitter et ses ersatz, mais aussi tous les réseaux sociaux, sans parler de ces bons vieux forums. Le fait est que s’ils sont toujours des conversations, selon la formule culte de Loïc Le Meur, ils sont de moins en moins en prise avec les conversations dans lesquelles ils s’inscrivent.
Finalement, à la grande époque des blogs, les choses étaient simples. Les blogs étaient vraiment des conversations et il était assez facile de tracer le débat. Aujourd’hui, tout est disséminé et le fil d’un commentaire d’un billet n’est plus révélateur du débat qu’il suscite, ni même les billets qui lui font écho.

Tags: , , ,

Les petits trucs de FriendFeed qui font la différence

J’ai déjà eu l’occasion de parler de FriendFeed sur ce blog et je pense qu’on a pas encore fini d’en entendre parler..

En lisant l’article FriendFeed quesaco sur Transnets, je tombe sur un article très intéressant qui explique 2-3 trucs qu’on peut faire avec FriendFeed.

1) Se créer un ami imaginaire: excellent!! FriendFeed vous propose un moyen très simple pour suivre par exemple les dernières photos postées sur Flickr de votre ami XY. Malheureusement, ce dernier n’a pas de compte FriendFeed. Pas de problème, vous pouvez créer un ami imaginaire et “l’abonner” aux sources que vous désirez. Mais pourquoi ne pas détourner cela pour soi et se créer un “ami” par exemple que vous nommerez par exemple “Moodle” et qui vous permettra de suivre tout ce qui tourne autour de Moodle en l’abonnant aux sources que vous désirez… Pour vous créer un ami, allez sous “friend settings” et “imaginary”.

2) Tracker ses sujets préférés: le moteur de recherche avancé permet d’entrer des termes et d’être averti par RSS des résultats. On peut même demander de ne chercher que dans les twitts ou que dans les photos, etc.

3) Trouver les personnes qui aiment notre contenu: en consultant les statistiques (sous “friend settings”)

4) S’inscrire à des discussions sur FriendFeed: comme vous le savez, il est possible de commenter les flux qui sont repris sur cet outil. En cliquant sur “More” vous pouvez cliquer sur “Link to this entry” et choper le lien RSS de cette entrée que vous pourrez suivre ensuite tranquillement dans votre lecteur RSS.

Intéressant non? Ce que je j’aime dans cet outil, c’est la simplicité avec laquelle on regroupe des fils RSS pour n’en faire qu’un seul, comment on peut regrouper la veille effectuée par plusieurs personnes, comment on peut rassembler son moi numérique, bref que du bon et bien designé!

Tags:

Comment intégrer son FriendFeed sur une page web?

Pas facile! Après ouverture d’un compte pour le Centre de Didactique de l’Université de Fribourg, rien n’est signalé permettant d’obtenir un code pour intégrer ses activités FriendFeed sur une page web ou alors je suis aveugle.

C’est en parcourant rapidement l’aide de ce service (FAQ) que je suis tombé sur un article pointant vers la page “Embed your … FriendFeed“.

Et ça donne:

Sympathique, non?

Tags: , , , ,

FriendFeed réunit blog, twitter, del.icio.us et compagnie

Marre de tous ces moyens de communication sur le web, faut-il twitter, bloguer, bookmarquer? Pour Francis de Transnets, il faut les utiliser tous pour leur complémentarité mais les réunir avec FriendFeed:

(…) le plus complet est FriendFeed (friendfeed.com/transnets ) sur lequel on peut à la fois réunir tous ces flux et y répondre. C’est un outil merveilleux pour suivre l’ensemble de ce qu’une personne dit ou publie. Je ne m’en sers que pour parler des sujets que j’aborde sur Transnets vous ne serez donc pas inondés d’informations.

Tags: , , , , , , ,