Quel avenir pour les montres connectées?

Nous en sommes donc toujours au même point concernant l’utilité d’une montre connectée: n’est-ce pas le gadget de trop dans l’arsenal de geeks déjà bien équipés ? Finalement le salut de ces montres connectées réside certainement dans des niches comme celle qu’exploite Garmin, où celle qu’envisage d’attaquer le constructeur automobile Nissan avec ce concept très surprenant : Nissan unveils the Nismo smartwatch, a wearable device to connect drivers to their cars.

Dans l’idée, cette Nismo est donc très proche des montres Garmin, avec une utilisation centrée sur la performance et des capteurs ultra-précis. Idéalement, j’aurais bien vu une montre que l’on enfile au poignet quand on prend le volant et se met à vibrer si l’on s’énerve dans les embouteillages ou si l’on s’endort sur l’autoroute. Quoique… il me semble que des systèmes équivalents existent sur certains modèles haut de gamme avec des capteurs embarqués dans le rétroviseur intérieur qui surveillent les yeux du conducteur et font vibrer le siège dès que ce dernier pique du nez. Au-delà de la prouesse technologique, ses montres sont elles viables ? Retour à la case départ…

via Ergonomie.

#montre

Aucun tag associé à cet article.