Vous aussi, vous avez plein d'amis sur le web?

Fred Cavazza se penche avec bonheur sur ce thème et vise juste:

Depuis quelque temps j’ai plein d’amis. C’est même fou le nombre d’amis que j’ai accumulés sur les différentes plateformes sociales (…). Par contre ce qui est surprenant c’est que toutes celles et ceux que je considère comme mes vrais amis (qui sont dans mon carnet d’adresses) ne sont pas dans ces listes.

Plusieurs questions à se poser selon lui:

  • Quelle est la réelle nature de mes relations sociales avec ces personnes ?
  • Existe-t-il réellement un lien entre elles et moi (autre qu’une ligne dans une base de données) ?
  • Quelle est la définition que l’on pourrait donner d’un ami dans le sens “médias sociaux” du terme ?

On retiendra:

  • le côté superficiel de ce terme “ami”
  • ce terme n’est peut-être finalement pas le bon terme (l’email utilise le terme de “contact”, Twitter de “followers”, c’est-à-dire de personnes qui désirent me suivrent)
  • “il faudrait complètement revoir cette notion d’amis en lui injectant une couche d’intelligence”

Il y a donc une réflexion à faire. Moi ce qui me dérange c’est le fait qu’aucun de ces services ne permettent vraiment de créer des groupes pour différencier la moindre ces énormes listes d’amis. Mais en même temps, il est vrai que je n’ai jamais utilisé les groupes avec l’email. Non ce que j’aimerais, c’est un service externe qui me permette de définir une liste par exemple “mes amis en qui j’ai toute confiance” et que cette liste pourrait avoir accès à l’ensemble de mes services, puis d’autres personnes qui auraient des accès restreint. En tout cas, si on pouvait fédérer un peu ces listes, ça nous simplifierait un peu la vie.

Tags: , ,