Google Scholar fait ami-ami avec RERO

Google Scholar est un moteur de recherche permettant de trouver son bonheur dans les livres, publications et autres textes scientifiques.

Google scholar est un outil assez époustouflant. Si on cherche des ressources dans un domaine “académique” quel qu’il soit, surtout anglophone mais pas seulement, il ne nous déçoit pas et fournit la même profusion de ressources que Google tout court.

Il fait un pas de plus dans la classification des ressources, en différenciant les références d’articles (citations), les articles en pdf, les livres.

Il fait un pas de plus dans la description bibliographique, en donnant dès le premier écran, le titre mais aussi l’auteur, la date, la source, les différentes versions.

Il fait un pas de plus dans la mise en contexte, en donnant le nombre de citations connues pour chaque référence, et en permettant d’afficher ces citations avec leurs propres citations.

Il fait un pas de plus dans la localisation, en proposant, pour les livres, de les trouver dans une bibliothèque, voire dans votre bibliothèque s’il identifie d’où vous vous connectez.

Source

Pourquoi le titre de ce billet mentionne-t-il donc RERO? Pour ceux qui ne le savent pas encore, RERO est le réseau romand des bliothèques. Il est maintenant possible, moyennant un petit passage dans les préférences de Google Scholar, de passer directement de la notice Google Scholar à celle de RERO. Quelques captures d’écran et une explication détaillée sur micromus (explications de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Fribourg).

Tags: , , , , , ,